Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 04:02

 Mes propositions pour une société nouvelles devaient-elles être condamnées à rester pure utopie?

Non!

Le 8 mars 2010, j'ai été amené à fonder, avec des personnes dont les convictions et l'engagement en faveur des Droits de l'Homme me sont connus depuis longtemps, l'Ordre Souverain de l'Égalité Universelle, sujet souverain de droit international public, qui, bien mieux que ne pourrait le faire n'importe quel parti ou n'importe quelle association, va être amené à promouvoir cette société nouvelle basée sur l'Égalité Universelle, mais aussi à dénoncer les atteintes aux Droits de l'Homme partout dans le monde, et à porter assistance aux personnes victimes des violations les plus flagrantes.

Je vous invite à découvrir le site officiel de l'Ordre Souverain de l'Égalité Universelle et à éventuellement nous rejoindre si vous partagez nos convictions:

http://egalite-universelle.over-blog.com

Repost 0
Published by Jim Hackenberger
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 00:45
 Il y a 61 ans, le 10 décembre 1948, était signée la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
Quel bilan peut-on faire 61 ans après?

Hélas un bien triste bilan!
En effet, il ne semble pas qu'il existe un seul pas un seul pays où au moins un des articles de cette Déclaration ne soit pas bafoué!
Il existe même encore des pays où quasiment aucun des articles n'est appliqué, parmi lesquels l'Iran, la Corée du Nord, et la Birmanie se distinguent sinistrement.

Même en France, pays pourtant précurseur en matière de Droits de l'Homme, on constate de plus en plus de manquements à l'application de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Peut-on indéfiniment attendre sans rien faire la bonne volonté des gouvernements?

NON!

Il est temps d'agir!

Aussi, bientôt, j'espère vous annoncer la création d'une structure destinée à veiller au respect des Droits de l'Homme dans le monde entier, à les faire appliquer, et à dénoncer toute atteinte aux droits élémentaires, ainsi qu'à promouvoir la société nouvelle telle que je l'ai définie dans mes articles précédents, seul type de société permettant d'éradiquer la misère et d'assurer le plein respect des Droits de l'Homme pour chaque être humain. 

En attendant, ayez bien conscience que le respect des Droits de l'Homme est l'affaire de chacun d'entre nous. Inlassablement, nous devons en dénoncer les atteintes, et nous élever contre ceux qui y portent atteinte.

Battons nous pour ceux qui n'ont ni la force ni les moyens de se battre!
Battons nous pour tous les opprimés!
Battons nous pour que nos enfants et nos petits enfants vivent dans un monde libre et paisible! 
Repost 0
Published by Jim Hackenberger
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 03:39
A Berlin, on a fêté les 20 ans de la chute du Mur, 20 ans déjà!  
L'Allemagne est réunifiée, et de nombreux pays de l'ancien bloc de l'Est ont rejoint l'Europe. 

Mais tous les murs sont-ils tombés???

Hélas non! Et, bien pire, de nouveaux ont été érigés.
Il en est un, bien visible: le mur entre Israël et la Palestine; un nouveau mur de la honte! Comme si un mur pouvait empêcher des attentats! Seulement le respect mutuel,  l'amitié entre les peuples et la fraternité peuvent empêcher les attentats, Alors qu'un mur sépare, éloigne, et renforce la haine.

Il en est un autre, au sein même de l'Europe, un mur entre les pays membres de l'espace Schengen et les autres, pourtant également membres de l'Europe!

Et il est un autre mur, plus insidieux; moins visible; et pourtant matérialisé par les grillages et les barbelés des centres de rétention pour les immigrés "clandestins":
Ce mur, c'est celui de l'égoïsme qui conduit les pays dits développés à isoler les pays du Sud, dits "sous développés" ou "en voie de développement" et à refouler leurs ressortissants, voire à les expulser pour des motifs futiles, même si ils sont intégrés, tout ça pour satisfaire aux quotas d'expulsions fixés arbitrairement par la loi.
Le plus triste, c'est que c'est la France, pays autrefois phare en matière de libertés qui est le principal instigateur de ces mesures racistes, xénophobes et profondément égoïstes! Et les autres pays suivent!

Le président Nagy Bocsay Sarkozy a-t-il réfléchi qu'il n'occuperait pas les fonctions qu'il occupe si on avait expulsé son père? Et pourtant, au vu des circonstances peu claires dans lesquelles sont père a, d'une part quitté la Hongrie, et est, d'autre part entré en France, on est en droit de se demander s'il ne méritait pas plus d'être expulsé que certains malheureux qui le sont actuellement!

Le président Nagy Bocsay Sarkozy n'aime pas qu'on évoque ces événements, à juste titre, car il serait embarrassé de répondre à certaines questions, et pourtant, non content de contribuer à ériger le mur invisible de la honte entre Nord et Sud, le voilà qui, par l'intermédiaire du ministre Besson lance le débat sur "l'identité française"! Y aurait-il de "bons" et de "mauvais" français? Est-ce que ce débat aux relents nauséabonds de régime de Vichy a sa place au sein de la France membre de l'Europe unie?
Car ce débat est bien le signe que les vieux démons xénophobes de Vichy ne sont pas morts! En effet, sous le régime de Vichy, on excluait de l'armée française les personnes portant des noms à consonance étrangère, et mon propre père en a fait les frais, alors que son père, mon grand père, né hongrois, s'était engagé en 1914 dans la Légion Étrangère, pour la durée de la guerre, guerre qu'il a faite jusqu'au bout, ayant été démobilisé en 1919, contrairement au prince Nagy Bocsay Sarkozy Pal, qui, engagé dans la Légion Étrangère en 1948, pour 5 ans, n'y a pas fait son temps, mais est tout de même entré en France!
Si, en 1942, mon père pourtant né en France, français par le droit du sol, d'un père ayant servi la France pendant la première guerre mondiale, n'était pas jugé assez français pour servir dans l'armée française, alors qu'il y servait depuis 1934, Nagy Bocsay Sarkozy Nicolas, est-il assez français pour être Président de la République?

En lançant le débat sur "l'identité française", veut-il contribuer à ériger un nouveau mur entre français de souche, et français issus de l'immigration?
Qu'il réfléchisse à ses origines, et aux circonstances de l'entrée de son père en France avant d'ouvrir la boite de Pandore!
Les français sont issus de constants mélanges de populations depuis des millénaires, les français sont d'origines ethniques, culturelles, religieuses et linguistiques diverses.
Il devrait être révolu, le temps où on se battait au nom de la France contre des frères pour quelques kilomètres carrés de terres!
On ne se bat plus et on ne meurt plus pour l'Alsace et la Lorraine! Maintenant, être français, ce devrait être se battre pour la Liberté, l'Égalité, la Fraternité!
C'est ce que font courageusement les militaires français, parfois au prix de leur vie, en Afghanistan, contre al qaida, et le fanatisme.
Mais le combat n'est pas forcément uniquement l'affaire des militaires, ni forcément à l'étranger, contre des terroristes fanatiques; le combat est l'affaire de tous les français, en France, contre toute tentative de division, contre toute tentative d'exacerbation du racisme et de la xénophobie.
Le combat est également l'affaire de tous les français, contre l'égoïsme, et l'exclusion.

Que tombent les murs des centres de rétention! 
Que tombe le mur entre pays "riches" et pays "pauvres"!
Que les français retrouvent l'esprit de 1789, et tendent la mains à leurs frères qu'ils ont parfois jadis colonisés et à qui ils ont appris que leurs ancêtres étaient les Gaulois!
Que les murs administratifs qui, par l'intermédiaire des visas, ferment les frontières à nos frères, tombent à leur tour!

Nous avons construit l'Europe; Europe qui s'est réunifiée, et où il est possible de circuler librement; ne construisons pas un mur  au sein et autour de l'Europe alors que nous fêtons l'anniversaire de la chute de celui qui la coupait en deux!

Construisons maintenant un monde fraternel et uni, sans murs, où régnera l'Égalité Universelle!
 
Repost 0
Published by Jim Hackenberger
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 19:58
Dans la société actuelle, malheureusement, les religions sont à l'origine de nombreux conflits, de nombreuses haines, et sont le soutien de régimes détestables.
En fait, plus précisément, ces calamités ont pour origines les extrémismes, les fondamentalismes, les intégrismes religieux, et non les religions en elles mêmes, qui, en règle général prônent l'amour et le respect d'autrui et non la haine.

Dans de nombreux pays, religion et politique ne font qu'un, ou bien, même si le clergé est distinct de la classe politique, il existe une religion d'état, obligatoire et liée à la citoyenneté.

Pour la société nouvelle, la liberté en matière de religion est là règle, et la religion reste du domaine de la vie spirituelle privée.
En aucun cas il ne doit exister une religion d'état, et en aucun cas la religion ne doit interférer avec la vie politique.
Chacun, dans chaque pays, doit avoir la même égalité de droits quelles que soient ses convictions religieuses ou philosophiques; le respect de l'Égalité Universelle est à ce prix!

La société nouvelle garantit l'égalité et la liberté de chacun quelles que soient ses convictions et ses croyances.
 
Repost 0
Published by Jim Hackenberger
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 18:52
Alors que la société actuelle voudrait garantir des droits élémentaires aux grands primates en raison de leur proche parenté avec les humains, elle est totalement incapable de garantir le respect de l'égalité entre les races, et même entre les ethnies!
Au sein même de l'Europe, il n'y a pas si longtemps de cela, des conflits ethniques ont fait de nombreux morts, et l'ONU n'a pas été en mesure d'empêcher certains massacres, montrant qu'elle n'accordait pas la même protection à chacun suivant son ethnie.
L'ONU serait-elle encore capable de commettre de telles "erreurs"?
On aimerait ne pas avoir à douter de la réponse...

La haine raciale ou ethnique n'est pas innée à l'être humain, mais elle est le fruit d'une éducation ou d'une manipulation.
-Éducation quand elle est transmise de génération en génération, par préjugés, ou par la mémoire de conflits passés.
-Manipulation quand elle est enseignée par les autorités ou par des groupes d'intérêt dans des buts inavouables qui sont souvent au service d'un intérêt personnel d'un chef d'état ou de guérilla, ou de l'intérêt d'un groupe religieux, ou d'un intérêt mafieux, parfois lié aux précédents intérêts.
Faire croire à une population qu'une autre population lui est inférieure ou hostile est une chose facile. C'est du conditionnement; de la manipulation.
Cependant, malgré ces manipulations, il peut s'établir des relations amicales ou amoureuses entre deux personnes, quitte à transgresser des lois racistes, et ces relations peuvent parfois impliquer des personnes elles-mêmes racistes ou xénophobes, ce qui démontre bien que ces sentiments abjectes sont loin d'être innés, et qu'ils sont même contraires à la nature humaine. Et c'est quand même assez rassurant.

La société nouvelle prohibe toute ségrégation raciale, ethnique, ou religieuse.
Et, de part la libre circulation qu'elle permet, elle autorise de meilleurs contacts individuels, source d'amitié et de respect.
La société nouvelle exige que la notion d'égalité raciale, ethnique et religieuse soit enseignée dès le plus jeune âge, afin de ne laisser prise à aucune possibilité de conditionnement ultérieure.

La haine raciale naît aussi de la promiscuité avec des communautés où se développe la délinquance, cette délinquance ayant généralement pour origine un manque d'éducation, et le chômage, eux même dûs à la ségrégation; donc, on le voit, un cercle vicieux difficile à briser.
Il est compréhensible que certaines personnes soient lasses d'être continuellement les victimes des méfaits de membres de certaines communautés, mais ce n'est pas une raison pour généraliser et en venir à des affrontements.

La société nouvelle, en assurant un revenu minimum à chacun, et la facilité de créer son propre emploi, réduit de façon drastique la délinquance due au chômage, ce qui implique une meilleure cohabitation entre communautés, d'où moins de haine.

La société nouvelle est la société de l'égalité et de la fraternité entre races ethnies et religions.


Repost 0
Published by Jim Hackenberger
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 18:27
Voilà bien un article que j'aurais bien aimé ne pas avoir à écrire tant, personnellement, je suis persuadé que l'égalité entre femmes et hommes est une évidence qui n'a pas à donner lieu à discussion!

Hélas, même dans les prétendus pays démocratiques, cette évidence est loin d'être la règle. Généralement, la discrimination se traduit par une inégalité des salaires, à travail égal.
Ailleurs, au pire, la discrimination se traduit par le fait que les femmes ont un statut à peu près égal à celui des animaux.

Dans un cas comme dans l'autre, c'est aussi inadmissible!

La société nouvelle reconnaît l'égalité entre femmes et hommes de leur naissance à leur mort, le mariage, le divorce ou le veuvage ne devant rien changer à cette égalité.

Les femmes ont les mêmes droits que les hommes sans que le moindre point puisse être discutable à ce sujet.
Tout pays qui contesterait si minimement que ce soit cette égalité se mettrait au ban de la société nouvelle.

La société nouvelle garantit l'égalité femmes / hommes. 
Repost 0
Published by Jim Hackenberger
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 15:53
L'égalité des droits auxquels les hommes peuvent légitimement prétendre concerne également le droit à une justice équitable.
Or le moins qu'on puisse dire, c'est qu'actuellement ce droit est l'un des plus bafoués au monde.
Même dans les pays prétendus démocratiques, l'accès à la justice n'est pas égal pour tous; dans certains pays existe l'aide juridictionnelle, mais tous les avocats n'acceptent pas les clients en bénéficiant, et force est de constater que dans bien des pays la justice n'est pas rendue de la même façon selon les moyens financiers, la position sociale ou l'origine ethnique.
Dans les autres pays, la justice est le plus souvent arbitraire, ou bien elle se limite à un simulacre de justice.
Dans d'autres pays, pire encore, la religion se mêle de la justice, spécialement dans certains pays islamiques, dont l'Iran est actuellement le plus abjecte représentant.
Dans ce pays, on y pend et on y lapide des jeunes filles et des femmes pour des futilités qui prêteraient à rire dans d'autres pays.
Non content de cette barbarie, ce pays n'hésite pas à monter des parodies de justice à grand spectacle pour y humilier, à grand renfort de prétendus aveux, extorqués sous la contrainte, des ressortissants de pays démocratiques.

Peut-on laisser se perpétuer des pratiques si abjectes et scandaleuses?

Dans la société nouvelle, chacun a droit à une justice équitable et gratuite!
Il va de soit que tout pays qui voudrait adhérer au système de la nouvelle société, c'est à dire en particulier pouvoir émettre des UMM, devrait s'engager à garantir la liberté et l'égalité des droits, (de tous les droits!) à ses citoyens.
Donc toute adhésion à ce système implique l'adhésion à la démocratie et implique l'instauration d'une justice équitable.

La société nouvelle, basée sur le principe de l'Égalité Universelle, ne peut pas se contenter de demies mesures; afin que le principe d'égalité soit respecté, il faudrait instaurer une uniformisation du système judiciaire au niveau mondial.
Qu'on ne me dise pas que c'est impossible!
Il existe déjà le Tribunal Pénal International, dont certes les pouvoirs ne s'appliquent qu'à une catégorie limitée de crimes, mais qui prouve qu'il est possible de s'entendre sur des procédures et des peines internationalement reconnues.
L'uniformisation de la justice passe par l'adoption de deux principes essentiels:
-La présomption d'innocence.
-L'abolition de la peine de mort.
La société nouvelle dénie tout pouvoir de justice aux autorités religieuses; la justice doit être rendue selon un code pénal civil et laïc, et non selon un code religieux, la religion devant rester du domaine privé de chacun, chacun étant libre de ses convictions et de ses croyances.
La justice ne doit en aucun cas se mêler de la vie intime et privée des citoyens tant qu'elle ne porte pas atteinte à autrui, et condamner des femmes ou des hommes pour le fait d'avoir une vie sexuelle qui ne serait pas en adéquation avec des règles religieuses n'est pas admissible par la société nouvelle.
Ayatollahs et mollahs, au lieu de juger autrui, feraient mieux de se préoccuper de leur propre vie intime qui n'est probablement pas toujours des plus exemplaire, car chez eux comme chez beaucoup de personnes intolérantes, le principe "fais ce que je te dis, mais ne fais pas ce que je fais" est généralement de la règle.

Dans la société nouvelle, le respect des prisonniers est aussi la règle, et il ne serait plus possible de se retrancher derrière l'argument du manque de moyens financiers pour justifier des conditions de détention moyenâgeuses.

La société nouvelle est la garantie de l'accès pour tous à une justice équitable et humaine.
Repost 0
Published by Jim Hackenberger
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 18:36
Certaines sociétés, en particulier d'inspiration communiste, ont tenté d'instaurer l'égalité.
Presque toujours, il s'est agi d'une égalité par le bas, prônant la suppression des classes dites "bourgeoises" au profit de la classe ouvrière.
Parallèlement, s'est instaurée une classe dirigeante supérieure, bénéficiant de privilèges. Cette pseudo égalité s'est aussi, la plupart du temps, accompagnée d'une uniformisation de la société, chacun devant rentrer dans un moule idéologique et culturel.
Ces sociétés, à de très rares exceptions près, ont périclité. il en reste très peu dans le monde, isolées, et en pleine décomposition. Il me semble que la Corée du nord soit le seul pays où "survive" une telle société.

Dans la société actuelle, il est indéniable qu'on cherche à faire entrer chacun dans un moule social; la diversité n'est pas tellement du goût de la société actuelle.

Dans la société nouvelle, régie par l'Égalité Universelle, la diversité serait la bienvenue, tant qu'elle ne trouble pas l'ordre public. Chacun aurait le droit de mener sa vie comme bon lui semblerait à condition de rester dans la légalité.
La diversité culturelle et individuelle est une richesse pour la société.

Dans la société nouvelle, égalité ne signifie pas uniformité, mais richesse de la diversité.
Repost 0
Published by Jim Hackenberger
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 18:10
On peut dire que le droit à l'accès à la santé est le premier droit de chaque être humain.
En effet, le premier contact de tout être humain avec le monde extérieur devrait se passer dans un milieu médicalisé prêt à parer à toute éventualité.
Malheureusement, dès ce moment là, l'absence d'égalité se manifeste déjà!
Comment peut-on oser prétendre que les hommes naissent égaux, alors même que l'égalité n'est pas assurée lors de leur venue au monde, tout comme elle n'a pas été assurée durant les 9 mois de grossesse de leur mère?

Ensuite, concernant l'accès aux soins, tout au long de la vie, l'inégalité demeure.
Même dans les pays dits riches, il est difficile, voire impossible pour certaines personnes d'accéder à des soins convenables, car non intégralement remboursés.

Dans la société nouvelle, l'accès aux soins serait partout libre et gratuit, et les soins de qualité optimale en tous les endroits de la terre.

Certes, la mise en place d'un système de santé optimal dans les pays qui en sont actuellement dépourvus prendrait un peu de temps, surtout à cause de la pénurie de personnel. Il serait obligatoire de recourir à l'assistance des organisations humanitaires et au personnel de santé des armées, mais vu que le système universitaire donnerait sa chance à chacun, et qu'aucun numerus clausus ne limiterait le nombre de personnel de santé, au bout de quelques années le retard serait rattrapé pour le plus grand bien de tous.
De plus, la recherche, comme on l'a vu, n'étant plus limitée, des maladies pour l'instant incurables pourraient probablement être traitées.

Concernant le handicap, la société nouvelle, de part le revenu minimum, assurerait un revenu aux handicapés; en outre, elle prendrait en charge intégralement toutes les dépenses dues au handicap: aménagement du lieu de vie, adaptation du véhicule, prothèses, aide et accompagnement, soutient psychologique, et offrirait des structures d'hébergement adaptées aux handicapés ne pouvant pas vivre chez eux.

La société nouvelle garantit l'accès à la santé pour tous, partout, sans exception.
Repost 0
Published by Jim Hackenberger
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 15:25
La recherche, à condition qu'elle soit conduite à bon escient est source de progrès et de bien-être.
Dans les pays dits riches, les chercheurs se plaignent souvent du manque de moyens; et dans certains domaines, importants, que ce soit la lutte contre le Sida ou les maladies génétiques, la recherche a besoin de la générosité publique pour compléter les fonds alloués par les gouvernements.
Dans les pays pauvres, la recherche est inexistante!
Cette situation est inadmissible!
D'abord parce que les "cerveaux" ne sont pas forcément tous issus des pays dits riches.
Ensuite, parce que cet état de chose provoque une fuite des chercheurs vers les pays qui accordent le plus de crédits à la recherche, pénalisant les pays les plus pauvres, et assurant un monopole aux pays les plus riches.
Et finalement parce que seules les recherches "rentables", y compris, et surtout dans le domaine médical, trouvent un financement.

Dans la société nouvelle, la recherche peut bénéficier dans chaque pays d'un financement illimité sans souci de rentabilité.
Les chercheurs ne sont plus obligés de s'expatrier, et ils bénéficient de structures ultra modernes, et des fonds nécessaires à leurs recherches.

Concernant les brevets d'invention:
Actuellement, à moins d'être richissime, le dépôt de brevets est réservé aux sociétés, et les particuliers n'y ont pas accès.
Quelle en est la conséquence?
Des milliers, voire des dizaines de milliers d'inventions "dorment", cachées par leurs inventeurs qui ne veulent pas les divulguer de peur de s'en voir dépossédés, et de ne pas récolter le juste fruit de leur travail.
Certaines de ces inventions peuvent présenter un intérêt immense, et malheureusement, on en est privés à cause du coût prohibitif des brevets.

Dans la société nouvelle, le dépôt de brevet international deviendrait gratuit!
Mieux! Une prime serait accordée aux inventeurs dont les inventions présenteraient un intérêt majeur évident pour l'humanité.

La société nouvelle favorise la recherche et les inventeurs, elle est source de progrès et de bien-être pour tous.
Repost 0
Published by Jim Hackenberger
commenter cet article

Présentation

  • : Pour une société nouvelle
  • Pour une société nouvelle
  • : Propositions pour une société nouvelle, plus juste et sans pauvreté
  • Contact

Recherche